Recherche-actions une des priorités de l’OAP en vue d’appuyer les communautés rurales à améliorer durablement leurs conditions de vie dans leurs contexte de plus en plus difficile

Près de Vingt Cinq ans d’écoute et d’accompagnement des communautés de la province de  Bujumbura et de 2 communes : Bugarama et Muhuta rattachées à la province de Rumonge par le nouveau découpage administratif de fin 2015, l’OAP asbl poursuit sa mission de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des communautés en suscitant une prise de conscience pour l'autopromotion et le développement durable en milieu rural.

A travers ses axes d’intervention à savoir i) Gouvernance Locale et participation citoyenne, ii) Accès Durable aux Moyens d’Existence, iii) Accès aux Services Sociaux de Base de Qualité, iv) Renforcement Institutionnel sans oublier les Actions transversales, l’OAP conscientise, renforce et accompagne la population en marche pour l’auto-développement intégral. Cependant, la pression démographique et les impacts du changement climatique freinent les  efforts et les initiatives d’autopromotion, surtout en matière de production agricole.

A côté des sols qui ne cessent de perdre leur fertilité, le secteur  agricole est gravement menacé par l’apparition de beaucoup de maladies qui déciment les cultures à travers le pays et plus particulièrement dans sa zone d’intervention. En effet, les cultures de banane, de Manioc, de Colocase, de Maïs, de patate douce, qui, jadis constituaient d’importantes ressources de nutriments énergétiques et de revenus pour la quasi-totalité des ménages de la région naturelle de Mirwa et d’une partie de la région naturelle de l’Imbo sont, actuellement sujettes à la disparition suite aux maladies. A titres illustratifs, le BXVW (maladie virale) décime presque systématiquement toutes les bananeraies de la zone ; la mosaïque du manioc (maladie virale) menace en permanence la culture de manioc ; la colocase presque disparue suite à la bactériose ; le Maïs menacé par la chenille foreuse et la maladie des bandes ;  la patate douce par la chenille défoliante etc.

Face à une telle situation, des stratégies et actions de résilience s’avèrent plus que nécessaires afin de prévenir des catastrophes humanitaires liées à l’insuffisance alimentaire. L’OAP, toujours au cheveu et  à l’écoute des préoccupations des communautés rurales a opté pour l’accroissement durable de la production agricole en mettant en avant la protection et la restauration continue de la fertilité des sols, sans oublier la recherche-action sur les cultures alternatives et/ou de spéculation. C’est dans cette logique que des variétés de riz de marais et pluvial d’altitude sont introduites pour tester leur capacité d’adaptation et de production dans sa zone d’action que sont les provinces Bujumbura et Rumonge. En cas de  résultats favorables, les variétés de riz adaptées avec des rendements acceptables contribueraient à combler le vide laissé par les cultures de banane et de manioc sous menace de disparition.

   

Informations supplémentaires