Visite d’Oxfam Allemagne à l’O.A.P asbl du 11 au 17 novembre 2016

Du 11 au 17 novembre 2016, l’OAP asbl a accueilli  Madame Claude BLASCHETTE, Coordinatrice des projets au sein de OXFAM Allemagne en visite pour  faire le suivi des activités des projets financés par BMZ.

 Le lundi 14 novembre 2016, après un briefing avec la Secrétaire Exécutif, un moment d’échange  avec les membres du Comité de Direction et les responsables des projets a été organisé. C’était dans le cadre d’évaluer l’avancement des projets ;

Des éclaircissements sur chacun de deux projets à savoir l’intégration de l’agro-écologie et de l’accès à l’eau potable et agricole pour l’amélioration de l’accès durable aux moyens d’existence" et "Réinsertion socio-économique des Ex-combattants" ont été donnés et plus spécifiquement aux défis dans l’atteinte des résultats ;

Ils ont continué dans les avant-midi des journées de mercredi et Jeudi 16 et 17 Novembre 2016.

Le mardi 15 Novembre 2016, Madame Claude BLASCHETTE a participé à un atelier de restitution de l’étude environnementale dans les provinces de Bujumbura et Rumonge, qui avait été commanditée par l’OAP asbl sous le financement de OXFAM Allemagne. Cette étude avait pour but de montrer la situation environnementale actuelle dans ces deux provinces afin de faire prendre conscience à tous les acteurs : population, décideurs, intervenants  du danger qui guette ces provinces au point de vue environnemental et d’interpeler les décideurs  à prendre des mesures qui s’imposent. L’OAP dispose d’un document de plaidoyer en faveur  de cette région. Il est à noter que cet atelier s’est clôturé par la formulation des recommandations visant l’amélioration de la protection de l’environnement

Dans l’après midi du mercredi 16 Novembre 2016, une visite guidée du terrain a été organisée  afin  de se rendre compte de l’état des lieux des réalisations de ces projets.

 

Dans le cadre du projet d’intégration de l’agro-écologie et de l’accès à l’eau potable et agricole pour l’amélioration de l’accès durable aux moyens d’existence", trois agri-éleveurs indépendants ont été visités. Il s’agit de Mathieu et Anatole de la sous colline Kayengwe, colline Burima II ainsi que Bucumi Stany de la sous colline Kindobwe, colline Rugembe. Ceux-ci avaient reçu de la part du projet des vaches laitières de race frisonne ¾ sang. Ces agri-éleveurs mettent également en œuvre les bonnes pratiques agricoles (traçage des courbes de niveau, plantation des haies antiérosives, semis en ligne, semences sélectionnés, aménagement et ombrage des compostières,).

En plus de ces bénéficiaires,  une association en création de la colline Rugembe dont les membres (composés de 48 ménages qui ont été appuyés par le projet et 2 leaders communautaires) sont en train de s’organiser pour installer, avec l’appui du projet, un moulin qui leur permettra de collecter eux-mêmes de l’argent qui leur permettra d’aboutir à l’autofinancement.  

Dans le cadre de ce même projet, la source  captée de l’eau potable pour l’AEP Kibuye qui a desservi les communes de Mutambu et Kabezi a été visitée A côté de ce lieu de captage, il y a un tank de collecte d’eau ainsi qu’un robinet qui dessert les ménages environnants qui puisaient au lieu de captage. La visite a aussi concerné un tank qui se trouve de l’autre côté de cette colline (Kibuye).

La visite dans la commune Kabezi s’est terminée par l’entretien avec les bénéficiaires du projet "Réinsertion socio-économique des ex-combattants".

Les bénéficiaires rencontrés étaient composés d’un membre du SILC "Umuco kuri twese",

Monsieur Hatungimana Germain qui tient un salon de coiffure dont les équipements totalisent autour d’un million de francs burundais et qui marche bien d’après lui,

Madame Ndayisenga Acquiline (du même groupement) qui tient  avec son mari une boutique

Madame Harerimana Daphrose (du même groupement également) qui s’est déjà achetée une chèvre qui avait à ce moment un chevreau alors qu’elle avait contracté un crédit de 50 000BIF.

Quant aux réalisations des membres des comités de paix, Madame BLASCHETTE s’est entretenue avec Nduwimana Hermès et Harerimana Anicet qui lui ont dit qu’ils participent beaucoup et régulièrement aux activités de médiation et de résolution des conflits communautaires, ce qui a été témoigné par Nduwimana Emmanuel qui a révélé un cas typique de suspicions entre Hutus et Tutsis, suspicions qui ont disparues grâce à la confrontation de ces deux parties par les comités de paix composés à leur tour des  gens des deux ethnies.

Le jeudi 17 novembre 2016, après les échanges qui se sont terminés vers midi, elle a successivement visité les bénéficiaires du projet "Réinsertion socioéconomique des Ex-combattants" qui suivaient la formation en tôlerie-soudure, couture et savonnerie. Ce sont des formations qui sont dispensées par des maisons spécialisées en métiers afin de permettre aux apprenants,  une réinsertion socio économique durable

Deux groupements SILC respectivement "DUKOMEZUBUMWE" (25 membres dont 10 hommes et 15 femmes) et "TWIYUNGUNGANYE" (25 membres dont 11 hommes et 14 femmes) ont été visités Ils se distinguent par des initiatives d’auto promotion, des épargne de plus de 4 000 000 BIF, beaucoup d’AGRs initiées par les membres,  qui leur permettent de  satisfaire les besoins quotidiens

Après ces visites de terrain une certaine satisfaction se lisait sur le visage  de Madame Claude BLASCHETTE surtout grâce aux réponses d’éclaircissements qu’elle recevait  de la part des bénéficiaires du projet

 

Informations supplémentaires